Cashback.

Je ne suis pas un grand critique du Cinéma, et je regarde beaucoup de film que certains trouveront très moyens. Mais, j'arrive à reconnaître que certains films me laissent totalement scotcher.




Les films qui rentrent dans cette catégorie ont souvent une bande son incroyable et surtout se raconte à la première personne. Mon premier film qui rentre dans cette catégorie est "American Beauty". La première phrase du personnage principal commence par une phrase choc et avec quelque réplique énorme :

- Je m'appelle Lester Burnham. [...] Dans moins d'un an, je serai mort. Bien sûr, je ne le sais pas encore. En un sens, je suis déjà mort.
- Vous vous souvenez des affiches.: "C'est le 1er jour du reste de votre vie ?" C'est vrai pour tous les jours, sauf un, celui de votre mort.


Je viens de trouver un second film qui rentre dans cette catégorie: Cashback de Sean Ellis (célèbre photographe de mode). Ce film vient de sortir le 17 janvier dans 21 salles en France (Malheureusement). Donc, cela va être difficile de pouvoir aller le voir pour le moment. Ce film est l'extension d'un court métrage présenté aux Oscars 2006.

L'histoire de ce film est simple, elle raconte la vie du réalisateur lorsque étant jeune, il se fait larguer par sa copine et devient insomniaque. Il décide de passer ces nuits d'insomnie en travaillant dans un supermarché. Cela lui permet en plus de payer ces études d'art. On voit ainsi les différentes façons utilisées par les employés du supermarché pour combattre l'ennui et surtout le temps qui passe trop lentement. Sean lui imagine au contraire arrêter le temps et déambuler dans les allés pour s'arrêter sur la beauté des femmes figés dans le supermarché pour les dessiner.

J'ai eu la chance de pouvoir regarder le court métrage, origine de ce film. Ce que je retiens, ce sont des images et une bande son phénoménale. On peut ainsi retrouver le boléro de Ravel, ou encore Zorbat le Grecque sur des images d'un petit supermarché anglais. Il est vrai que la plastique parfaite de certaines de ces femmes, que le personnage principale dénude dans son fantasme, peut paraître très osée. Mais, je dirais qu'une seule chose, c'est que le réalisateur arrive à montrer du nue artistique sur de la musique classique (comme celle qui c'est lancé en ouvrant cette page), sans tomber dans le vulgaire. Moi, je trouve que le montage des images avec ces musiques est superbe. Il y a plein de scènes, beaucoup plus basiques, qui vous permettent vraiment d'apprécier ce très beau film.

Je vous conseille donc, qu'une seule chose. Essayez d'aller le voir si vous avez la chance de l'avoir en projection dans votre ville.

Le site du film : http://www.cashback-lefilm.com/



Rétroliens

    Pas de rétroliens

Commentaires

Afficher les commentaires en (Vue non groupée | Vue groupée)

  1. Baptiste SIMON says:

    je crois que je vais me laisser ... tenter ... ;c)
    nan c'est vrai, ce n'est pas le genre de film que j'aurais été tenté de voir mais avec ta critique ... :c)


Ajouter un commentaire


Les adresses Email ne sont pas affichées, et sont seulement utilisées pour la communication.
To leave a comment you must approve it via e-mail, which will be sent to your address after submission.
Marquer un texte en gras: *mot*, souligner un texte: _mot_.
Les smilies standard comme :-) et ;-) sont convertis en images.
Syntaxe BBCode autorisée
De quel couleur est le cheval blanc d'Henri 4 ?
 
Les commentaires postés doivent être approuvés avant d'être affichés dans le blog.